Tendances

Je veux une plante … pas verte !

  • #misère pourpre
  • #monochrome
  • #oxalis pourpre
  • #plante à éphélides

Partager

Partager sur Facebook

Purple is the new green

Vous osez à peine vous l’avouer, mais votre mère avait raison. Vous avez toujours dit détester les plantes vertes. Elle a toujours répliqué qu’en grandissant « ça viendrait ». Le changement est apparu progressivement : un instant d’arrêt devant une fleur délicate, une envie soudaine de vous rouler dans la pelouse, des réveils en sursaut en récitant des noms botaniques en latin… pas de doute, vous êtes atteint de plantomania aiguë. Avec notre sélection du jour, vous pourrez assouvir votre nouvelle passion la tête haute : non, vous n’avez pas changé d’avis, vous n’aimez toujours pas les plantes… vertes !

Pourquoi les plantes sont-elles presque toutes vertes, d’ailleurs ?

La couleur verte des plantes est due à la chlorophylle, un pigment qui intervient dans le processus de photosynthèse en absorbant l’énergie de la lumière du soleil. En automne, le taux de chlorophylle baisse, c’est pourquoi les feuilles sont orangées. Mais au fond, si vous voulez tout savoir, quand une feuille paraît verte, c’est justement parce qu’elle absorbe les autres couleurs et réfléchit le vert… alors peut-on vraiment dire qu’elle est verte ? (Mais c’est un autre débat !)

Notre top 5 des plantes pourpres

Rassurez-vous, il y a aussi les autres, celles qui ne seront (presque) jamais vertes. Chez les plantes pourpres, un autre pigment domine, l’anthocyane. Voici nos 5 chouchoutes :

  • Tradescantia pallida : cette plante charmante (et indestructible), également appelée misère pourpre ou reine pourpre, sera parfaite pour vous faire la main. Ses feuilles longues, aussi velues que colorées, forment un étendard idéal pour votre militantisme anti-green.
  • Oxalis triangularis ou oxalis pourpre : ce trèfle monochrome et élégant se plaît partout, en mode rampant ou en suspensions. Il s’ouvre et se referme au gré de la luminosité et produit de charmantes fleurs roses si vous le soignez bien.
  • Hypoestes phyllostachya, (atchoum) la plante aux éphélides, ou aux taches de rousseur si vous préférez ! Lorsqu’elle manque de lumière, ses taches s’estompent : installez votre spécimen pourpre devant une fenêtre pour ne pas voir une trace de vert !
  • Bégonia maculata, le bégonia bambou : la coqueluche des réseaux sociaux affichera votre rébellion avec style. Cette plante aux feuilles vertes, mais aux jolis pois blancs, offrira une transition idéale quand vous vous assagirez. (Elle a sa place dans cette liste, le dessous des feuilles est un peu pourpre : non, nous ne sommes pas de mauvaise foi !)

Vous voilà paré pour affronter votre entourage et revendiquer votre différence. Vous dites ? Ce top 5 ne comporte que 4 plantes ? C’est volontaire : un cinquième élément rendrait cette liste vraiment trop green

Une question ?