Tendances

Les bulbeuses rustiques : ces petits monstres aux vies multiples

  • #bulbes
  • #conseils
  • #crocus
  • #perce-neige
  • #tulipes

Partager

Partager sur Facebook

Pour vous expliquer pourquoi nous aimons les bulbeuses, nous vous proposons de replonger en enfance, lorsque nous dévorions sous les draps le récit des 12 travaux d’Hercule. Les bulbeuses peuvent être comparées au monstre de nos meilleurs cauchemars : l’Hydre de Lerme. Coupez-leur la tête, plusieurs repousseront ! Focus sur les reines des plantes rustiques, ces plantes éternelles qui vous survivront si vous en prenez soin… et sans doute même si vous n’en prenez pas soin !

Quel est le secret des bulbeuses, qui les rend si résistantes ?

Les plantes à bulbes vivaces se développent chaque année sans intervention. Leur secret pour survivre ? Elles camouflent une réserve de nutriments dans leur système racinaire, d’où peut se développer une nouvelle plante. Leur partie aérienne sèche tandis que le bulbe, protégé du froid, résiste très bien à l’hiver et redonne naissance à une nouvelle plante le moment venu.

On appelle bulbeuses annuelles les plantes dont les bulbes ne survivent pas à l’hiver en France métropolitaine. Si elles ne sont pas abritées lors de la saison froide, elles devront être replantées, comme des plantes annuelles.

Top 5 des bulbeuses les plus rustiques

Les plantes bulbeuses rustiques ne nécessitent aucun entretien une fois en place.
Voici nos 5 préférées :

• Crocus : à planter à l’automne au soleil ou avec une exposition mi-ombragée. Si vous choisissez le Crocus sativus, vous deviendrez peut-être riche : c’est de cette fleur qu’est extrait le safran, qui se négocie autour de 10 000 € le kg !
• Lys ou lis : à planter en avril ou en mai, dans un sol aéré et pas trop humide. Pour impressionner vos voisins, choisissez des lys géants, qui peuvent dépasser 2 mètres de hauteur !
• Tulipes : à planter en fin d’automne ou en début d’hiver dans une zone ensoleillée.
• Perce-neige : ces petites clochettes immaculées sont à planter en fin d’automne. Vous pouvez jeter une poignée de bulbes dans votre pelouse, puis les enfoncer de quelques centimètres. Dès la fonte des premières neiges, vous verrez apparaître les plus précoces des bulbeuses !
• La famille des Allium : ail, oignon, échalote, poireau… Eh oui, très répandues au jardin, ces plantes aromatiques font partie de la famille des Alliacées, qui sont aussi des bulbeuses rustiques. Avec ça, vous aurez de quoi tenir un siège en cas d’attaque de vampires (ou réaliser de délicieux pestos, même en hiver).

Pour ne pas déranger vos belles au bois dormant pendant leur hibernation, plantez à côté d’elles des bulbeuses d’automne comme les Muscari. Elles fleurissent en fin d’année et vous serviront de repère pour ne pas blesser vos bulbeuses printanières avec vos outils, car leur couper la tête n’est pas réellement votre objectif après tout !

Une question ?