Plan grand froid activé pour les plantes !

Tous les jours, vous passez devant, pressé, en vous disant : on verra demain. Alors non, elles ne miaulent pas aussi fort que votre chat, elles ne vous font pas les yeux doux, mais des pétales tristounets, la tête basse, des feuilles ramollos (quand elles n’ont pas déserté pour finir à leurs pieds)… certains signes ne trompent pas : vos plantes aussi ont froid ! Voyons comment protéger les plus vulnérables.

Portrait robot des plantes frileuses : scannez votre jardin avant l’hiver

L’hiver, la plupart des plantes se mettent en dormance : leur sève descend et leur métabolisme fonctionne au ralenti. Si vous voulez les voir refleurir au printemps, des mesures d’urgence s’imposent. Comme dirait le docteur Green(e), le réflexe numéro 1 consiste à établir des niveaux de priorité pour procéder au triage :

  • Priorité I, les gélives, celles qui craignent le gel. On pense notamment à vos plantes exotiques ou méditerranéennes. Pour certaines, l’intérieur leur convient, mais procéder par paliers, gare au choc thermique !
  • Priorité II, les persistantes fragiles, à protéger de la fraîcheur nocturne et du vent dès l’automne.
  • Priorité III, les plantes à arracher, dahlias, glaïeuls et autres bulbeuses d’été. Déterrez les bulbes, laissez-les sécher un peu et mettez-les à l’abri du froid dans un local aéré. Pour les dahlias, l’idéal est de les retirer de terre juste après les premières gelées, une fois qu’elles ont perdu leur feuillage.
  • Priorité IV, les plantes rustiques increvables (ou qui ne succomberont pas au froid en tout cas) : chrysanthème, pensée, gaulthérie, plantes montagnardes… Vous pouvez les protéger quand même si elles ont été plantées dans l’année, pour les aider à s’installer.

Les mesures à mettre en place

Pour les préserver des intempéries, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Construire une serre DIY ou en acheter une pour maintenir la plante dans un environnement plus chaud, c’est aussi le concept des orangeries.
  • Pailler le pied des plantes avec des écorces ou des feuilles pour protéger les racines.
  • Installer un voile d’hivernage autour de vos arbustes pour garder leur ramure au chaud.
  • Surélever les plantes d’extérieur en pot sur le balcon avec une palette par exemple, sans hésiter à ajouter un brise-vent à proximité.

Dès que la différence de température s’estompe entre le jour et la nuit, vous pouvez les découvrir. L’an prochain, pensez à anticiper : à partir de mi-août, chouchoutez vos plantes pour qu’elles s’endorment en pleine forme !

 

Alors quoi de beau ?

Pensez aussi à ... !

Une question ?