Inspirations

Recycler les matières (article garanti sans recyclage)

  • #compost
  • #déchets verts
  • #paillage
  • #recyclage

Partager

Partager sur Facebook

Vous devriez bien le savoir pourtant ! Le lundi après-midi, la déchetterie est fermée. Après avoir passé le week-end à tailler, tondre, désherber, élaguer (siester, compter les papillons, boire une tisane…), vous vous retrouvez avec un tas d’encombrants, certes verts et sentant bon la forêt, mais qui contrastent furieusement avec votre jolie allée en cailloux blancs une fois amassés dans la cour. Inversons cette logique : et si au lieu d’entasser ces déchets végétaux puis s’en débarrasser (le plus souvent grâce à une remorque tirée par un véhicule pas si « green »), on apprenait à les camoufler le plus judicieusement possible, à savoir, directement au jardin ?

Les déchets verts……sont tout sauf des déchets !

Les restes de végétaux, classés comme des déchets organiques au même titre que les croûtes de fromage, les os de poulet et les épluchures de légumes, sont en réalité une matière précieuse qui mérite notre respect, tout comme les restes alimentaires que nous venons d’évoquer d’ailleurs !

Sont admis au tableau d’honneur des déchets verts :
● Les feuilles mortes
● Les branches coupées lors de l’élagage
● Les résidus de tonte
● Les fleurs fanées
● Les pieds de légumes du potager une fois la récolte terminée
● Les plantes malades écartées des autres pour éviter la propagation de la maladie

Ces prétendus déchets sont d’excellents amendements biologiques permettant d’enrichir le sol, d’améliorer sa structure et de nourrir à la fois vos plantes et les organismes vivants présents dans la terre, qui sont essentiels à son équilibre.

Comment les utiliser au jardin ?

Voici comment vous pouvez utiliser vos trésors verts au jardin et vous inscrire dans une démarche plus écologique :
● Faire du compost, grâce auquel vous aurez un sol riche après quelques mois de maturation. Vous pouvez mélanger vos déchets verts aux déchets de cuisine biodégradables.
● Les utiliser comme paillage : étaler les déchets végétaux au sol pour éviter de laisser la terre à nu.
● Garder les branches longues et assez droites : elles feront des jolis tuteurs.
● Laisser sur place les déchets de petite taille dont vous n’avez pas besoin : tonte, feuilles, fleurs fanées…. Ils formeront de l’humus sans que vous vous en occupiez.

Petit conseil (vous connaissez nos tendances pacifistes), évitez de faire la même chose à l’intérieur de la maison. Le coup de la poussière sous le tapis, ça ne marche pas bien longtemps…

Une question ?